Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



SUISSE: les effectifs de Lynx boréal sont stables dans le Nord du Jura, tandis qu’ils sont en chute dans l’Est de l’Oberland bernois

Posted by lynxolog sur 31 août 2007


Berne, 31.08.2007

L’hiver dernier, des biologistes, mandatés par l’OFEV, ont analysé l’état des populations de lynx. Cette étude a montré que la population dans le Nord du Jura s’accroît et se répartit bien. Entre les lacs de Brienz et des Quatre-Cantons, la densité de la population a diminué par rapport aux années précédentes. Elle a même chuté dans la partie orientale de l’Oberland bernois.

Depuis de nombreuses années, les populations de lynx sont systématiquement suivies en Suisse à l’aide de pièges photographiques. Des caméras sont installées le long de passages utilisés, ou supposés utilisés, par les lynx sur une surface totale d’environ 800km2. Le passage d’un animal à proximité déclenche automatiquement le mécanisme de l’appareil photo. La moucheture individuelle du pelage des lynx ainsi que la fréquence à laquelle ils sont photographiés permet d’établir une estimation assez précise de la population dans la région étudiée.

Forte densité de lynx dans le canton de Soleure

Les résultats de l’étude par pièges photographiques indiquent que la densité moyenne de lynx dans le nord-est du Jura est de 1,1 lynx indépendant (adulte ou subadulte) par 100 km2. La population de lynx du Jura se porte donc bien. De nouvelles observations faites dans les cantons de Bâle-Campagne et Argovie laissent à penser que la population du lynx s’est répartie dans tout le Jura. Actuellement, la densité semble spécialement élevée dans la première chaîne montagneuse du Jura dans le canton de Soleure, où au moins 8 individus différents ont été photographiés.

Chute des effectifs de lynx dans l’Est de l’Oberland bernois

L’étude a été menée pour la troisième fois dans l’ouest des Alpes centrales. Dans la zone étudiée, qui englobe en partie les cantons de Berne, Obwald, Nidwald et Uri, la densité a fortement diminué. Alors que l’on comptait environ 1,0 lynx par 100km2 en 2005/06, la densité est tombée à 0,4 l’hiver dernier. Cette diminution est spécialement importante entre Brienz et le Haslital, où seuls 2 lynx ont été photographiés contre 8 l’hiver précédent.

 

Cette chute des effectifs peut avoir plusieurs causes: migration, mortalité naturelle, abattages illégaux. Le canton de Berne a recueilli des indices de braconnage, c’est pourquoi le service régional de juges d’instruction de l’Est de l’Oberland bernois a ouvert une enquête contre inconnu.

Renseignements:

M. Reinhard Schnidrig, Chef de la section Chasse, faune sauvage et biodiversité en forêt, Office fédéral de l’environnement OFEV, tél. 031 323 03 07
M. Andreas Rickenbacher, Directeur du Département de l’économie publique du canton de Berne, tél. 031 633 48 40

Editeur:

Office fédéral de l’environnement
Internet: http://www.umwelt-schweiz.ch

Source: Confédération suisse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s