Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



Archive for juin 2008

QUEBEC: colloque international sur les techniques de détection et de suivi de la faune sauvage – 23 et 24 octobre 2008

Posted by lynxolog sur 22 juin 2008


Ca sent la surcharge lynxologique:

Cliquer ici pour plus de détails sur le colloque BOREALISLe Colloque International sur les Techniques de détection et de suivi de la faune sauvage, BOREALIS, se tiendra au Québec (Canada)  le 23 et 24 octobre 2008 au Centre de Séjour Scientifique de Pointe-Racine, Saguenay-Lac-St-Jean.

Il abordera, dans un premier temps, les techniques déjà éprouvées et dont l’application sur le terrain montre des résultats pertinents. Il s’agira ensuite de faire un état des lieux sur les nouveaux outils actuellement expérimentés. Ce colloque souhaite en effet mettre un point d’honneur sur les nouvelles approches de suivi et de détection en réunissant et en créant, possiblement, des liens entre les protagonistes, auteurs de tels projets. Ces deux courants thématiques s’intègreront par ailleurs, autant que possible, dans une perspective plus large de conservation et de protection des espèces.

Le Colloque BOREALIS sera l’occasion d’éclairer ces sujets par des interventions orales, des posters, des projections vidéo ainsi que des présentations concrètes de dispositifs techniques de détection et de suivi. Toutes ces activités viseront au partage des connaissances et des expériences et, pourquoi pas, à l’émergence de nouvelles idées et de projets communs entre les différents acteurs présents.

Plus d’infos: voir la page spéciale d’Objectif Sciences consacrée au colloque BOREALIS.

Publicités

Posted in - Canada, - Lynx canadensis, - Lynx lynx, - Lynx pardinus, - Lynx rufus, --Québec, Agenda | Tagué: | Leave a Comment »

UKRAINE: le surprenant retour du Lynx et d’une faune riche à Tchernobyl…

Posted by lynxolog sur 22 juin 2008


KIEV, 21 juin (Xinhua) — L’Ukraine envisage de mettre des  bisons d’Europe à Tchernobyl pour y établir une réserve naturelle, a annoncé vendredi le ministre ukrainien des Situations d’urgence  Volodimir Chandra. « Nous allons amener dix bisons dans la zone pour augmenter la  diversité biologique du territoire », a-t-il dit à la presse.   Il a aussi proposé d’encourager les touristes à visiter  Tchernobyl pour que les gens puissent observer « le prix de  l’erreur humaine ». Le 26 avril 1986, le plus grave accident nucléaire s’est  produit à la centrale nucléaire de Tchernobyle en Ukraine, qui  faisait partie de l’ex-URSS à l’époque. Ces dernières années, la zone d’exclusion de Tchernobyl est devenue un refuge des animaux sauvages. Des Lynx, des Aigles, et  même des Ours, qui ont disparu de la région, ont fait leur  réapparition. On compte de plus en plus de Blaireaux, d’Elans, Loutres, Loups, Castors et Sangliers.

Source: Xinhua, 21 juin 2008

    

Posted in - Lynx lynx, - Ukraine | Tagué: | Leave a Comment »

FRANCE: édition d’une plaquette de présentation du Symposium Lynx chez FERUS

Posted by lynxolog sur 21 juin 2008


Sur la page spéciale « symposium » de FERUS une plaquette de présentation de la manifestation vient d’être éditée, afin de faire relayer l’information. Elle est disponible en téléchargement au format PDF ici, ou au format JPG ici.

symposium lynx

Posted in - France, - Lynx lynx, - Lynx pardinus, -- Ferus, Agenda, Symposium Lynx 2008 | Tagué: | Leave a Comment »

ESPAGNE: un premier brassage génétique in-situ très prometteur pour la survie du Lynx pardelle!

Posted by lynxolog sur 17 juin 2008


Un Lynx pardelle transféré de la Sierra Morena s’est reproduit plusieurs fois dans l’espace naturel de Doñana.

Les analyses génétiques ont confirmé la paternité de Baya, transféré depuis la Sierra Morena, pour au moins deux portées du Coto del Rey (Doñana). De cette façon, a été consolidée la mise en marche par le Consejería de Medio Ambiente dans le cadre actuel du projet Life-Lince pour le renforcement de la population de Lynx pardelle dans l’espace naturel de Doñana.

Dans un communiqué,  le Consejería de Medio Ambiente a présenté les analyses récentes, qui ont comparé l’ADN des bébés Lynx à celui de ceux dont on présumait la paternité, effectuées par l’équipe scientifique du Docteur GODOY pour le Conseil Supérieur des Recherches Scientifiques (CSIC) de la Station Biologique de Doñana (EBD). Les tests ont confirmé que Baya, le mâle transféré en Doñana depuis la Sierra Morena, est le père d’au moins deux portées de Lynx qui se trouvent dans la zone où il a été relâché.

Baya est le premier Lynx a avoir été transféré depuis la Sierra Morena vers l’espace naturel de Doñana, sur les territoires de trois femelles du Coto del Rey qui n’avaient plus de mâle sur leurs territoires à cause des ravages causés par la Leucémie Féline en Doñana. Viciosa et Wari, deux de ces trois femelles se sont donc reproduites de manière certaine avec Baya, donnant naissance à sept petits au total: trois pour Viciosa, et quatre pour Wari (dont on n’a plus de nouvelles depuis la dernière inspection). Quant à Rayuela, la troisième femelle du Coto del Rey, elle a également donné naissance à un petit, qu’on suppose être aussi le fils de Baya.

La confirmation de la paternité de Baya a été possible grâce à la collaboration entre l’Assemblée d’Andalousie (Junta de Andalucía) et le CSIC, qui ont permis de mettre au service du félin le plus menacé de la planète les dernières avancées en matière de génétique.

Le succès de l’experience démontrée avec Baya est que des échanges génétiques (translocation) en pleine nature par le transfert d’individus est possible pour le Lynx ibérique (réussi ici pour la première fois dans le monde avec cette espèce), ce qui ouvre des perspectives encourageantes pour la conservation du Lynx pardelle, en plus de celles déjà ouvertes avec les échanges génétiques réussis en enclos au centre d’élevage de l’Acebuche dans le cadre du programme reproduction ex-situ.

Source: Europa Press ; traduction (laborieuse): lynxologie.org via Babel Fish

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme de conservation ex-situ | Leave a Comment »

FRANCE: des Patous pour protéger les Brebis et les Lynx dans le Jura

Posted by lynxolog sur 17 juin 2008


Patous et Lynx en Franche Comté

Chien de protection mode d’emploi

Le contact physique entre le chien de protection et son maître (ici Philippe Jouvenceau) permet d’éviter les problèmes d’agressivité ou de perte de contrôle.

En Franche-Comté, la pression de prédation sur les troupeaux ovins est élevée. L’utilisation de chiens de protection – adaptés aux spécificités locales – peut apporter des réponses à cette problématique. Plusieurs éleveurs ont donc participé à une formation sur ce thème. … (lire la suite de l’article sur le site de Ferus)

Posted in - France, - Lynx lynx, -- Ferus, -- Pôle Grands Prédateurs Jura | Leave a Comment »

PORTUGAL: construction d’un centre de reproduction ex-situ pour le Lynx ibérique

Posted by lynxolog sur 17 juin 2008


Premier centre de reproduction du lynx au Portugal

Le premier centre de reproduction du lynx ibérique en captivité à Slives (District de Faro, au sud du Portugal) a débuté. Il est l’un des investissements environnementaux les plus importants du pays de ces dernières années, selon le ministre de l’Environnement Francisco Nunes Correia. Ce projet a … (lire la suite sur le site de Ferus)

Lynx pardelle

Posted in - Lynx pardinus, - Portugal, -- Ferus, -- Programme de conservation ex-situ | Leave a Comment »

ESPAGNE: un Lynx pardelle s’évade en sautant une clôture électrifiée de 4 mètres de haut

Posted by lynxolog sur 17 juin 2008


Evasion réussie.  Le 19 avril 2008, un Lynx pardelle mâle né en Sierra Morena qui avait été transféré au centre d’élevage en captivité de La Olivilla (Santa Elena, Jaén), a réussi à s’échapper après avoir sauté une clôture de près de quatre mètres de haut. On reste depuis sans nouvelles de l’animal.

Un saut spectaculaire

Le lynx, appelé «Bandolero», âgé de trois ans, a réussi à sortir de son enclos qui était pourtant équipé de deux lignes électriques sous tension, système de clôture connu sous le nom de « berger électrique » provoquant une décharge de faible intensité si on vient à la toucher, et entouré par un grillage de 3,2 mètres de haut, surmonté d’un autre en visière (oblique vers l’intérieur), le tout s’élevant à une hauteur de près de 4 mètres.

Echappé une première fois au petit matin mais rapidement détecté par les cameras de video-surveillance, l’animal s’est laissé recapturer sans problème et est resté à tous moments très pacifique… jusqu’aux alentours de 11h00, où Bandolero a sauté à nouveau la clôture, en recevant au passage une décharge du « berger électrique » que l’animal a ignoré.

Pas de nouvelles… bonne nouvelle !

A ce jour, malgré la mise en place d’un dispositif de recapture on reste sans nouvelles de l’animal. Selon le coordinateur du programme de réintroduction du Lynx ibérique, Miguel Angel Simón, cette absence de nouvelles est un « bon signal » qui, à son avis, « fait penser que l’animal n’est pas mort » car on aurait retrouvé sa dépouille s’il avait traversé l’autoroute (proche du centre d’élevage), et que « très probablement l’animal s’est déplacé vers Andújar, zone où il y a une plus grande quantité de lapins ».

Sources: ideal.es et 20minutos.es

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme de conservation ex-situ | 4 Comments »