Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



FRANCE: La semence du Lynx étudiée pour sauver l’espèce

Posted by lynxolog sur 30 juin 2010


Autour du lynx endormi, vétérinaires et soigneurs prélèvent le sperme de la bête, sans chirurgie.

Jim Jacquet de Souza, directeur du zoo du Faron, projette, à l’aide d’une sarbacane à air comprimé, une fléchette dans l’épaule d’un beau lynx mâle. « Aïe ! », proteste un spectateur qui assiste à la scène. « C’est de l’antivomitif, ça ne lui fait pas mal… », rétorque le directeur.

Quelques minutes plus tard, une seconde. Avec de l’anesthésiant cette fois. Le félin tourne en rond puis s’allonge. S’endort. Une équipe de scientifiques pénètre alors dans l’enclos avec une armada d’accessoires médicaux. Vétérinaires du Cresam, pour Conservation et reproduction des espèces sauvages africaines menacées, ils peaufinent une méthode nouvelle qui leur permettra d’établir un protocole scientifique d’insémination de félins. Il leur faut tout d’abord prélever la semence de l’animal sans utiliser de chirurgie, en utilisant l’électro-éjaculation, une stimulation des nerfs de l’éjaculation par des décharges de 5 volts. Puis d’analyser le liquide séminal pour le congeler. Rien de plus que ce qui se fait déjà pour les humains, mais qui est encore peu fiable chez l’animal. « La congélation est un processus encore délicat, et surtout la décongélation », détaille le chef scientifique du projet Eric Fontbonne. L’animal, une fois ces expériences terminées, se réveillera. Et reprendra sa vie. Créer une banque génétique À la pointe de la recherche en la matière, ces scientifiques veulent lutter contre la disparition de certaines espèces de félins et notamment l’hyène brune, le lion blanc et surtout le guépard, par l’insémination de femelles d’autres parcs zoologiques ou pays, notamment au sein de la réserve sud-africaine de Mopaya. Eric Fontbonne précise : « Dans la nature, on constate que la semence des mâles est de mauvaise qualité. Par cette méthode, nous pouvons constituer une banque génétique. Inséminer des femelles éloignées génétiquement du mâle. Comprendre ce qui se passe sous certaines latitudes. » Dans le seul but de permettre aux animaux, si la nature ne le fait pas d’elle-même, de se reproduire et de continuer de peupler la savane.

Laura Fournier Var-Matin

Source: http://www.toulon.maville.com/actu/actudet_–La-semence-du-Lynx-etudiee-pour-sauver-l-espece-_loc-1429669_actu.Htm

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s