Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



FRANCE: face au Lynx, l’efficacité du chien Patou est pour la première fois démontrée par une étude

Posted by lynxolog sur 29 septembre 2010


 

Le Pôle Grands Prédateurs Jura, créé en 2007, a ouvert un pôle de reproduction du patou et prête des chiens aux éleveurs victimes d’attaque / Archives Philippe Trias

C’est une première au niveau mondial : une étude menée dans le massif jurassien démontre l’efficacité du chien de protection contre les attaques de lynx

Ce serait une première mondiale, née dans le Jura : pour la première fois une étude s’est intéressée à l’efficacité des chiens de protection (type patous) dans la prédation du lynx boréal, et l’a prouvée. Initiée par le

Pôle grands prédateurs Jura en partenariat avec le ministère de l’Écologie, l’étude a été rendue en juin dernier aux services de l’État (qui l’a financée), et pourrait bien faire des petits.

« C’est inédit, commente Patrice Raydelet, chargé de mission pendant un an et demi, de janvier 2009 à juin 2010, au côté de Jean-Marc Landry, conseiller scientifique et de plusieurs experts. Ça nous a aussi permis de faire le recensement de tous les éleveurs qui utilisent des chiens de protection comme le patou ou le berger de Maremme-Abruzzes. Ils sont 22 éleveurs soit 42 chiens, dont 38 patous dans le massif jurassien ; 11 éleveurs et 20 chiens dans le seul Jura. Ça a augmenté depuis, les chiffres ont été arrêtés en avril. Ce qui prouve que le chien de protection est deveneu une réalité.

Le Pôle grand prédateurs Jura a été créé en 2007 pour accompagner le retour des grands prédateurs ; entre autres actions, on recherche des moyens de cohabitation. Avec l’expérience, on savait que les chiens de protection, ça marche, mais il fallait le démontrer avec une étude. Elle devrait nous permettre d’avancer et de voir comment aider les éleveurs : prendre un chien a un coût. » Les résultats de l’enquête démontrent qu’après l’introduction de chiens, les dommages ont baissé de 70 % là où il n’y avait pas de dégâts, de 86 % là où il y avait des attaques de lynx et de 87 % là où il y avait des chiens errants.

« Le principal prédateur des troupeaux n’est pas le lynx mais le chien divaguant, sur 50 % des exploitations contre 30 ! » L’enquête intègre aussi les difficultés que peuvent éprouver les éleveurs avec leurs chiens en termes d’éducation ou de conflits avec le voisinage.

« C’est aussi une réalité, reprend Patrice Raydelet. 50 % des éleveurs qui ont connu des difficultés avec leur entourage ont eu pour un tiers des conflits avec les chasseurs et pour un autre tiers des problèmes avec le voisinage, notamment à cause des aboiements. Les chiens de protection sont efficaces, mais on sait qu’il y a des endroits où on ne peut pas en mettre et il existe d’autres solutions, comme les barrières électriques. »

La grande réussite jurassienne du chien de protection ?

Avoir réussi à éloigner le tristement célèbre lynx de Mirebel, qui s’en prenait régulièrement aux troupeaux.

Delphine Givord

dgivord@leprogres.fr

> note

  1. L’étude est présentée pour la première fois au grand public jeudi soir lors d’une conférence au Carcom de Lons, dès 20 heures. Entrée gratuite.
  2. L’étude devrait faire l’objet d’une publication dans une revue scientifique internationale et sera bientôt en ligne et téléchargeable sur le site http://www.polegrandspredateurs.org
  3. 42 chiens de protection recensés dans le massif jurassien, dont 20 dans le département du Jura (avril 2010).
  4. Moins 86 % d’attaques de lynx là où il faisait des dégâts.
  5. Le massif jurassien a été retenu comme cadre. Soit les régions de Franche-Comté et de Rhône-Alpes sur les cinq départements francs-comtois ainsi que l’Ain.
  6. 3 300 km parcourus en un an et demi pour recenser les éleveurs.
  7. Une conférence autour de l’étude, jeudi au Carcom de Lons-le-Saunier

Source:

Le Progrès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s