Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



ESPAGNE: suite à une plainte, la Guardia Civile enquête dans les centre de reproduction ex-situ sur l’origine du taux de mortalité anormalement élevé des lynx captifs

Posted by lynxolog sur 1 octobre 2010


Le texte ci-dessous est une traduction approximative de l’article espagnol publié sur Cronica Verde.
.
Des agents du Service de Protection de la Nature de la Garde Civile (Seprona) ont inspecté le Centre d’Élevage en Captivité du Lynx ibérique d’El Acubuche (Doñana) à la suite d’une plainte présentée par l’Association andalouse pour la Défense des Animaux (Asanda) en raison du décès de cinq lynx ibériques, et l’infection de 22 autres individus suite à une maladie rénale.
.
Le Seprona s’est déplacé à El Acebuche où il a demandé des rapports qui pourraient être en rapport avec l’infection rénale qui a causé le décès des individus ‘Ecológico’,  ‘Garfio’, ‘Cromo’, ‘Arcex’, et récemment ‘Cascabel’, un individu réintroduit dans le secteur de Guadalmellato (Cordoue). Concrètement, Asanda a présenté cette dénonciation au début du passé mois de septembre devant le Seprona pour que ce corps de la Garde Civile consacrée à la protection de la nature fasse des recherches pour déterminer si cette infection a pu être induite par un soin « inadéquat ».
.
Comme a indiqué à Europa Press le porte-parole d’Asanda, Luis Gilpérez, l’association a demandé au Seprona qu’il fasse des recherches pour déterminer si cette Maladie Rénale Chronique (ERC)  a été produite par une nourriture inadéquate qui a provoqué l’empoisonnement de la moitié des lynx du programme d’Élevage en Captivité de l’Assemblée d’Andalousie. Si on démontre que cette infection rénale a été induite par un « mauvais traitement » des lynx captifs de la part des employés, on pourrait présumer une  » négligence grave par un ou plusieurs responsables ». « Il y a eu beaucoup d’argent investi depuis des années et beaucoup d’événements étranges se sont produits, avec une mortalité élevée de lynx, alors que nous demandons depuis longtemps qu’on mène à bien quelques changements dans le développement des programmes de conservation de l’espèce », a t il affirmé.
.
Pour rappel, à la fin de l’année 2009, les techniciens qui travaillent au sein du Programme d’Élevage en Captivité du Lynx ibérique ont détecté une grave infection rénale dans une grande partie de la population des lynx captifs. Des contrôles ont été effectués de mai à juillet 2010 dans tous les centres d’élevage et il apparaît que la prévalence de l’ERC est de de 50% dans la population adulte, avec 31 individus touchés dont 10 qui se trouvent dans une phase terminale (Phase 3). Il apparaît selon les premières recherches que l’origine de cette infection rénale pourraît être dûe à un supplément de vitamine D qui était fourni aux lynx dans leur alimentation (des lapins), ce qui aurait provoqué le décès de cinq individus: ‘Ecológico’, ‘Garfio’, ‘Cromo’, ‘Arcex’ et, récemment, ‘Cascabel’.
.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s