Actu’ Lynx

L’actualité du plus grand félin d’Europe, et de ses cousins

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Bookmark and Share
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 24 autres abonnés



Archive for the ‘— Programme Life LINCE’ Category

FRANCE: parution des actes du symposium « Lynx… Le grand retour? »

Posted by lynxolog sur 5 décembre 2011


Après 3 ans d’attente, voici enfin la parution des actes du symposium « Lynx… Le grand retour? » organisé en 2008 au Muséum d’Histoire naturelle d’Orléans. Pour vous procurer cet indispensable document de 120 pages, voici le bon de commande (télécharger la version pdf) :

Publicités

Posted in - Allemagne, - Belgique, - Espagne, - France, - Lynx lynx, - Lynx pardinus, - Slovénie, - Suisse, -- Centre Athenas, -- dinaris.org, -- Ferus, -- Pôle Grands Prédateurs Jura, -- Plan national de conservation du Lynx, -- Programme Life LINCE, -- Réseau Lynx, DOCUMENTATION:, Linx, Lodjur, Luxembourg, Ris, Rise, Symposium Lynx 2008 | 4 Comments »

ESPAGNE: cinq lynx ibériques relâchés en Sierra Morena

Posted by lynxolog sur 3 janvier 2011


Le 4 décembre 2010, dans le cadre du projet Life Nature « Conservation et réintroduction du lynx en Andalousie », 5 lynx ibériques ont été relâchés dans le secteur de Guarrizas, en Sierra Morena (province de Jaén, Andalousie).
Les 5 animaux proviennent du centre de reproduction en captivité de La Olivilla. C’est une première car c’est la première fois que des lynx nés en captivité sont relâchés. Les femelles nommées  Granadilla et Grazalema sont en effet nées au centre de La Olivilla au printemps 2010. Elles ont été relâchées dans un enclos d’adaptation de 4 hectares en compagnie d’un mâle juvénile, nommé Hail, initialement né en liberté en Sierra Morena. La présence du jeune mâle devrait faciliter l’adaptation des 2 femelles. Les 3 lynx resteront en enclos d’adaptation pendant 1 mois et demi afin de déterminer s’ils sont assez autonomes pour être relâchés en totale liberté dans le secteur.

2 autres lynx, Eva et Íbero, ont également été relâchés dans un second enclos d’acclimatation de 4 hectares.
Les 2 enclos sont équipés d’un système de vidéo surveillance.

La zone de lâchers a été sélectionnée pour étendre le territoire de l’espèce en Sierra Morena et possède des caractéristiques optimales : habité de qualité et densité de lapins élevée (7 lapins par hectare) ; le lapin constitue l’aliment de base pour le lynx ibérique.  Par ailleurs, 90 % des habitants de Guarrizas soutiennent la réintroduction du lynx. D’autre part, toutes les exploitations agricoles de la zone de relâcher ont signé des accords de coopération.

Depuis 2009, 7 lynx ont été relâchés avec succès dans la zone de Guadalmellato, en Sierra Morena également.

Le lynx ibérique ou lynx pardelle (Lynx pardinus) est le félin le plus menacé au monde. Malgré les collisions routières meurtrières, les actions de préservation commencent à porter leurs fruits : les premiers résultats du recensement annuel (novembre 2010) montrent qu’en 2010, la population de lynx en liberté a augmenté de 12 %, tous en Espagne, dans les provinces d’Andalousie et de Castille-La Manche. En Andalousie, on compte environ 180 lynx en Sierra Morena et 70 à Doñana.

 

Article tiré du site internet de Ferus

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme de conservation ex-situ, -- Programme Life LINCE | Leave a Comment »

ESPAGNE: le gouvernement espagnol présente à l’UE un nouveau projet Life Lince

Posted by lynxolog sur 10 octobre 2010


Article en espagnol tiré de Cronica Verde:

El Gobierno español presenta a la UE un nuevo ‘Proyecto Life’ que gestionaría la Junta de Andalucía

Esta iniciativa ahora aspira a crear nuevas poblaciones de este felino en Portugal y en otras comunidades autónomas españolas. Se invertirían unos 50 millones de euros.

EFE, Sevilla | 09.10.2010

El Gobierno español acaba de presentar a la UE un nuevo proyecto LIFE para la conservación del lince ibérico que aspira a convertirse en el más ambicioso de todos los gestionados hasta ahora por España tanto por su importe, cercano a los 50 millones de euros, como por el número de socios implicados. Este LIFE será el tercero consecutivo que gestionaría la Junta de Andalucía, comunidad autónoma donde sobreviven las únicas poblaciones de este felino, y tendrá como otros socios beneficiarios a Portugal, al Organismo Autónomo Parques Nacionales de España y a Extremadura, Castilla-La Mancha y Murcia, han explicado fuentes del programa de conservación del lince ibérico.

 El nuevo LIFE extenderá a casi dos décadas los proyectos financiados por la UE para evitar la desaparición del felino considerado en mayor peligro de extinción del planeta y del que sobreviven algo más de doscientos ejemplares en Sierra Morena y otros sesenta en Doñana. Los dos LIFE que ya ha gestionado la Junta de Andalucía han permitido aumentar ambas poblaciones mediante actuaciones convencionales, que abarcan desde la mejora de hábitats a la corrección de infraestructuras, hasta proyectos pioneros como los reforzamientos de la población realizados de Doñana en 2008 y 2009 con ejemplares silvestres de Sierra Morena para paliar la pérdida de una docena de individuos en 2007 por un bote de leucemia felina.

 Si los objetivos de los dos primeros LIFE del lince ibérico se han centrado en salvaguardar las poblaciones de Sierra Morena y de Doñana, el tercero presentado ahora aspira a crear nuevas poblaciones de este felino en Portugal y en otras comunidades autónomas españolas.

Para ello será decisivo el resultado del programa de cría en cautividad del lince ibérico que en 2005 logró los primeros nacimientos y que ahora suma unos setenta ejemplares, pues las nuevas poblaciones se pretenden crear reintroduciendo en zonas seleccionadas ejemplares nacidos en cautividad.

Portugal ya cuenta con un centro de cría en cautividad en funcionamiento, en Silves, y el de Extremadura, construido en Zarza de Granadilla, se inaugurará en los próximos meses, por lo que ambas son candidatas a albergar las primeras reintroducciones.

La Junta de Andalucía ya ha realizado este año una reintroducción « experimental » en la comarca cordobesa del Guadalmellato, donde se han liberado siete ejemplares silvestres, algunos de los cuales han logrado reproducirse.

El primer LIFE para el lince ibérico que gestionó la Junta de Andalucía entre el verano de 2002 y 2006 con un presupuesto de casi 10 millones de euros tuvo su continuidad en un segundo programa, que expirará en 2011 y cuyo presupuesto de más de 26 millones de euros también supuso entonces un récord europeo para estos proyectos.

Este segundo LIFE fue elegido en 2009 por la UE como uno de los cinco mejores proyectos ambientales financiados en Europa en las últimas décadas.

Los dos LIFE del lince han financiado convenios con más de cien propietarios de fincas y cotos de Sierra Morena y de Doñana, que abarcan unas 150.000 hectáreas, donde se ha mejorado el monte mediterráneo y las poblaciones de conejo, alimento casi exclusivo del considerado el felino más amenazado del planeta.

El marco de programas LIFE para la conservación de la naturaleza para el período 2007-2013 cuenta con un presupuesto de unos 2.000 millones de euros y los proyectos presentados, como el del lince ibérico, serán analizados hasta abril de 2001, cuando se comunicará su exclusión, su aprobación incondicionada o su aprobación con revisiones.

Europasur.es

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme Life LINCE | Leave a Comment »

ESPAGNE: suite à une plainte, la Guardia Civile enquête dans les centre de reproduction ex-situ sur l’origine du taux de mortalité anormalement élevé des lynx captifs

Posted by lynxolog sur 1 octobre 2010


Le texte ci-dessous est une traduction approximative de l’article espagnol publié sur Cronica Verde.
.
Des agents du Service de Protection de la Nature de la Garde Civile (Seprona) ont inspecté le Centre d’Élevage en Captivité du Lynx ibérique d’El Acubuche (Doñana) à la suite d’une plainte présentée par l’Association andalouse pour la Défense des Animaux (Asanda) en raison du décès de cinq lynx ibériques, et l’infection de 22 autres individus suite à une maladie rénale.
.
Le Seprona s’est déplacé à El Acebuche où il a demandé des rapports qui pourraient être en rapport avec l’infection rénale qui a causé le décès des individus ‘Ecológico’,  ‘Garfio’, ‘Cromo’, ‘Arcex’, et récemment ‘Cascabel’, un individu réintroduit dans le secteur de Guadalmellato (Cordoue). Concrètement, Asanda a présenté cette dénonciation au début du passé mois de septembre devant le Seprona pour que ce corps de la Garde Civile consacrée à la protection de la nature fasse des recherches pour déterminer si cette infection a pu être induite par un soin « inadéquat ».
.
Comme a indiqué à Europa Press le porte-parole d’Asanda, Luis Gilpérez, l’association a demandé au Seprona qu’il fasse des recherches pour déterminer si cette Maladie Rénale Chronique (ERC)  a été produite par une nourriture inadéquate qui a provoqué l’empoisonnement de la moitié des lynx du programme d’Élevage en Captivité de l’Assemblée d’Andalousie. Si on démontre que cette infection rénale a été induite par un « mauvais traitement » des lynx captifs de la part des employés, on pourrait présumer une  » négligence grave par un ou plusieurs responsables ». « Il y a eu beaucoup d’argent investi depuis des années et beaucoup d’événements étranges se sont produits, avec une mortalité élevée de lynx, alors que nous demandons depuis longtemps qu’on mène à bien quelques changements dans le développement des programmes de conservation de l’espèce », a t il affirmé.
.
Pour rappel, à la fin de l’année 2009, les techniciens qui travaillent au sein du Programme d’Élevage en Captivité du Lynx ibérique ont détecté une grave infection rénale dans une grande partie de la population des lynx captifs. Des contrôles ont été effectués de mai à juillet 2010 dans tous les centres d’élevage et il apparaît que la prévalence de l’ERC est de de 50% dans la population adulte, avec 31 individus touchés dont 10 qui se trouvent dans une phase terminale (Phase 3). Il apparaît selon les premières recherches que l’origine de cette infection rénale pourraît être dûe à un supplément de vitamine D qui était fourni aux lynx dans leur alimentation (des lapins), ce qui aurait provoqué le décès de cinq individus: ‘Ecológico’, ‘Garfio’, ‘Cromo’, ‘Arcex’ et, récemment, ‘Cascabel’.
.

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme de conservation ex-situ, -- Programme Life LINCE | Tagué: , , , | Leave a Comment »

ESPAGNE: bientôt un lynx ibérique relâché en Doñana pour renforcer la population

Posted by lynxolog sur 21 septembre 2010


En octobre, un lynx ibérique mâle venant de Sierra Morena sera relâché à Doñana afin de favoriser la diversité génétique. Après les lynx Baya et Caribú, c’est le troisième mâle de Sierra Morena à rejoindre le noyau de Doñana qui compte environ 60-70 animaux. Ce lâcher permettra également d’accroitre la présence de mâles dans ce noyau durement touché par une épidémie de la leucémie féline qui a tué 11 lynx en 2007. Lutter contre la consanguinité de la population de lynx de Doñana c’est aussi renforcer le système immunitaire de l’espèce. Le lynx qui va être relâché a déjà été sélectionné par l’équipe technique du Projet Life Lynx et se trouve actuellement dans le centre de reproduction en captivité de l’Acebuche (Doñana). D’autres lynx seront peut être relâchés par la suite si nécessaire.

Bien que le mâle Caribú ait été retrouvé mort la semaine dernière suite à des causes encore inconnues sans avoir participé à la reproduction des lynx de Doñana, le cas de Baya a été un succès. Ce mâle est en effet le père des 2 premières portées mixtes (Doñana-Sierra Morena) nées en liberté à Doñana en 2008 après l’accouplement des 3 femelles du secteur de Coto del Rey, une des zones les plus touchées par la leucémie féline.

7 lynx ibériques morts à Doñana en 2010

La population de lynx ibériques de Doñana, la plus grande après celle de Sierra Morena, a perdu 3 animaux le week-end dernier. Samedi, c’était le mâle Caribú, 5 ans, relâché à Doñana en décembre 2008, qui était retrouvé mort sur la commune de Bonares (Huelva). Les  raisons sont encore inconnues mais les premières constatations montrent que  Caribú a souffert d’une famine prolongée et d’un niveau élevé de déshydratation. 3 mois après son relâcher, Caribú avait parcouru quelque 200 km jusqu’à la province de Huelva et la frontière portugaise. Equipé d’un collier émetteur, il a pu fournir des informations précieuses  sur les déplacements de l’espèce.

Par ailleurs, la même nuit de samedi et le dimanche matin, les cadavres de 2 autres lynx ont été retrouvés dont l’un  en stade avancé de décomposition ; des nécropsies seront pratiquées.

Au total, depuis le début de l’année 2010, 7 lynx de Doñana sont morts en milieu naturel soit 10 % de la population. Toutefois, depuis 2004, la population en question a augmenté de 50 %. Certains de ces décès sont dus à des collisions routières.

Source de l’article: FERUS

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme de conservation ex-situ, -- Programme Life LINCE | Leave a Comment »

ESPAGNE: publication des photos de la quasi-totalité des lynx ibériques repertoriés en pleine nature

Posted by lynxolog sur 6 septembre 2010


Suite à une campagne de piégeage photographique réalisée en 2009, le gouvernement régional d’Andalousie et ses partenaires du Programme Life LINCE ont publié récemment un catalogue photo de tous les lynx ibériques connus actuellement en pleine nature.

Ce catalogue photo, où chaque lynx est identifié grâce à son pelage unique, est visible ici sous format pdf.

Source: Lynx News

Posted in - Espagne, - Lynx pardinus, -- Programme Life LINCE | Leave a Comment »

ESPAGNE: on recherche des écovolontaires pour le Lynx ibérique en Andalousie !

Posted by lynxolog sur 4 mai 2009


logo_life_lincelogo_ecologistas_en_accion

L’association Ecologistas en Acción – Andalucía, dans le cadre du programme Life LINCE, organise un camp de volontaires qui aura lieu dans les montagnes de la Sierra Morena au nord de l’Andalousie du 20 au 31 août 2009.

L’organisation cherche 15 écovolontaires pour participer à un certain nombre d’activités comprenant des campagnes de gestion et de sensibilisation dans et autour du Parc Naturel de Sierra de Andújar, dans le but de conserver le Lynx ibérique et la forêt méditerranéenne.

Les participants peuvent venir de n’importe quel pays et n’ont pas besoin d’expérience antérieure dans l’écovolontariat. Cependant, l’intérêt pour les espaces naturels est important, ainsi que de bonnes compétences relationnelles et au moins un niveau de base en espagnol sont demandés.

Les volontaires seront logés, le matériel nécessaire sera fourni, et les déplacements sur place seront pris en charge. Par contre, les participants devront venir en Andalousie par leurs propres moyens.

Pour plus d’informations, un formulaire de demande (en espagnol) est disponible auprès du Gouvernement régional d’Andalousie.

Source: Lynx News

Posted in - Lynx pardinus, -- Programme Life LINCE | 1 Comment »